Quelques chiffres sur l’économie française

Voici quelques indicateurs de l’état de santé de notre pays, glanés ici et là afin de faire le point en cette fin d’année 2018.

CICE : l’Insee constate dans son rapport que “La plupart des secteurs des services ne semblent pas avoir ajusté leur prix dans le court terme sous
l’effet du CICE.” https://www.insee.fr/fr/statistiques/fichier/3559804/G2018-03.pdf
Alors que Pierre Gataz annonçait sans trembler qu’un million d’emplois seraient créés grâce au CICE, au final, France-Stratégie peine à en comptabiliser 100 000. Politique qui coûte actuellement 20 mds d’euros en 2018 et 40 mds d’euros en 2019. Politique qui aurait pue être conditionnée à un engagement écologique … mais non!

Fraude fiscale : les derniers rapports du principal syndicat des Finances publiques, Solidaires-Finances publiques, ainsi que celui d’Oxfam, nous apprennent que la fraude fiscale a grimpé historiquement à plus de 100 milliards d’euros annuels, et ce, sans comptabiliser les fraudes aux prélèvements sociaux. Évaluée tous les cinq ans, l’enquête montre une augmentation de la fraude fiscale, de 20 milliards d’euros par rapport à l’estimation de 2013.

Total des investissements directs français à l’étranger (ce qui part de la France et n’est pas réinvestit dans le pays)
12 premiers mois de Macron : 69,1 mds d’euros
12 derniers mois de Hollande : 54 mds d’euros

Total des investissements directs étrangers en France (ce qui arrive en France pour créer ou développer des entreprises)
12 premiers mois de Macron : 24,1 mds d’euros
12 derniers mois de Hollande : 43,3 mds d’euros

https://www.banque-france.fr/sites/default/files/media/2018/07/06/sid15-29_flux_pde-t12018.pdf

Chômage : de septembre 2017 à 2018 le taux de chômage français stagne autour de 9,3 %. Alors que sur l’ensemble de l’Union européenne, il recule de 7,5 à 6,7 % . Seuls trois pays de l’UE sont plus mauvais que nous, mais leur situation s’améliore : Italie (de 11,2 à 10,1 %), Grèce (manque de datas fiables) et Espagne (16,7 à 14,9%).

https://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/9350673/3-31102018-BP-FR.pdf/2ff340d6-4f70-46c1-be47-773cb3ceee37

Balance commerciale : (différence entre les biens produits exportés et importés). Maintenant que les Britanniques quittent l’UE, cocorico, c’est la France qui devient la championne du déficit commercial avec 61,5 mds d’euros. Élément intéressant, on voit que le déficit est creusé au sein de l’Europe, -77 mds, alors qu’extra-UE, on exporte plus que l’on importe (15,5 mds d’euros). Et ce chiffre extra-UE baisse, il était de 17,3 une année avant.

https://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/9376937/6-15112018-AP-FR.pdf

Déficit public : nous partageons le bonnet d’âne avec le Portugal (2,7 % du PIB), la France est à 2,5 % du PIB. 
Il faut noter que le Portugal, a fait le choix de creuser son déficit afin de soulager les plus démunis (augmentation SMIC, baisse impôts des plus faibles) et investissements massifs durables qui vont rapporter dans les années à venir en permettant notamment une certaine une autonomie énergétique. A contrario, le déficit en France est toujours structurel, lié essentiellement à la désindustrialisation, à la fraude fiscale, à l’évasion fiscale et aux cadeaux fiscaux faits aux privilégiés (ISF, flat tax, niches fiscales, …).

https://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/9332943/2-23102018-BP-FR.pdf/32a886ad-2155-4fd6-b1d2-bc7b29251d0d

Tout va bien !

Une réponse sur “Quelques chiffres sur l’économie française”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *