Macron et ses fourberies de la semaine

Connaissez-vous l’expression se faire prendre à sec avec du gravier ? Je pense que cette semaine le gouvernement a oublié la vaseline pour faire passer la crise sociale, attention, ça va faire mal ! Très mal ! Décryptage.

Il faut le dire, ça ne commençait pas très bien ce lundi où les 13 minutes d’allocution de Macron ne laissaient présager rien de bon. J’ai donc attendu pour voir si les ministres allaient donner un peu plus de précisions.

Quand c’est flou y’a un loup,…

Toute la semaine, les interventions des LREM étaient hyper riches, en enfumage, et très peu en concret, très peu en chiffres. Et Muriel Pénicaud qui va jusqu’à mâcher ses mots dès qu’elle ne peut éviter d’annoncer des chiffres sur les plateaux TV comme à l’Assemblée nationale. À ce propos, pour ceux qui veulent prendre des cours d’enfumage, je vous pose son intervention sur France Inter, tout simplement magique !

Allez, c’est parti pour un petit tour des annonces de la semaine ! 

N°1 : Le SMIC augmenté de 100 balles & 1 Mars

Présenté comme l’une des mesures phares de son allocution, Jupiter a annoncé gratifier les vils Français qui sont au SMIC de 100 € . Le SMIC 2018 étant à 1173 € net cela laissait sous-entendre que le taux horaire net allait passer de 7€73 à 8€39. Quand on est au SMIC, on sait qu’il en manquera toujours pour arriver à la fin du mois, mais en bon Français, on se dit, mieux vaut tenir que courir, sauf que non !

Pour arriver à ces 100 € d’augmentation, Macron bidouille en réalité avec des modifications critiquables, déjà votées et/ou planifiées.
En fait, dans les 100 €, on retrouve :

  • 20 € de baisse de cotisations sociales (donc moins de service public) du PLFSS 2019, 
  • 20 € de prime d’activité déjà effective depuis octobre 2018 et voté en 2017
  • 20 € de prime d’activité déjà votée et qui devait entrer en vigueur en 2019
  • 40 € de prime d’activité déjà annoncée qui devait entrer en vigueur en 2020 et 2021

Le mouvement des gilets jaunes a juste théoriquement “gagné” 40 € de prime d’activité sur 1 an, mais la fourberie ne s’arrête pas là. Car premièrement, la prime d’activité ne bénéficie qu’à une partie des plus précaires (ceux qui touchent entre 0.5 et 1.2 fois le SMIC) et “en même temps”, ils ont magouillé différents taux qui ont pour effet d’augmenter en réalité la prime de 8 € (pour celle d’octobre) lorsqu’ils en annoncent 20 €.

http://www.assemblee-nationale.fr/15/projets/pl1297.asp
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/12/11/smic-et-prime-d-activite-les-annonces-d-emmanuel-macron-en-8-questions_5395831_4355770.html
https://www.liberation.fr/france/2018/10/05/la-hausse-de-la-prime-d-activite-en-octobre-n-est-finalement-que-de-8-euros_1683477

Si l’on résume, pour le SMIC, aucune augmentation réelle, mais des effets d’annonces, pour des mesures présentés comme un gain de pouvoir d’achat qui sera bien plus maigre que l’annonce. Et ces mesures vont être financées par une nouvelle augmentation des taxes et impôts, une baisse des services publics, tout ça sur le dos de ceux qui trinques encore et toujours le plus.

Vous remarquerez le côté vicieux du truc, faire passer des mesures ultra-libérales pour des victoires sociales, franchement, il faut reconnaître, les mecs là-haut, ils sont forts, très forts !

N°2 : La hausse de la CSG annulée

Discrètement, les députés ont adopté l’art. 44 du PLFSS 2019 qui a pour but d’empêcher l’indexation automatique de la revalorisation des retraites prévues par article L. 161-25 du code de la sécurité sociale. En gros, l’inflation a augmenté de 1.7 % et la loi prévoit normalement d’augmenter d’autant la retraite, mais avec l’art. 44 ajouté dans le PLFSS cette augmentation sera que de 0.3 %.

Malgré la grogne déjà présente depuis plusieurs semaines, l’Assemblée nationale avait donc décidé ce lundi 3 décembre 2018, d’entuber une nouvelle fois les retraités.
Contrairement à ce que Macron a annoncé, il n’y aura aucun gain réel pour les retraités, de ce qu’il redonne de la CSG, il venait de le prendre lundi dernier aux retraités…

http://www.assemblee-nationale.fr/15/projets/pl1297.asp
https://www.marianne.net/societe/gilets-jaunes-retraites-2019-loi-montant

N°3 : Les heures sup défiscalisées

À ce niveau, Macron ne fait que remettre en place un système inefficace instauré sous Sarkozy, vous remarquerez qu’on fait mieux niveau social… Et là encore, il joue avec des effets d’annonces, car il était déjà prévu de supprimer les cotisations sociales des heures supplémentaires, il a donc juste supprimé la part d’impôt en plus. Et cette mesure ne bénéficiera uniquement qu’à ceux qui arrivent déjà à travailler plus d’un temps plein, … Encore une fois, en macronie, un gueux doit rester un gueux !

http://www.senat.fr/rap/a18-108/a18-1089.html
https://www.gouvernement.fr/action/le-projet-de-loi-de-finances-2019

N° 4 : Ecologie & démocratie

Là, Macron annonce “une grande concertation de terrain” sur la transition écologique & sociale en balançant la patate chaude à Édouard Philippe sans donner plus de précision. De ce que j’en comprends, ça ressemble beaucoup au coup foireux des Etats généraux de l’alimentation (EGAlim). Quand on voit les énergies mobilisées, ce qui est est ressorti, le niveau de satisfaction des agriculteurs et des distributeurs, j’ai un gros doute que le peuple français y gagne.

Niveau démocratie, deux outils sont très souvent demandés, le tirage au sort ainsi que le référendum d’initiative populaire. Sans s’engager sur la forme, il aurait très bien pu lancer un travail de réflexion sur ces pistes, qui à mon avis aurait pu calmer en bonne partie la grogne des gilets jaunes. Mais non, encore une fois des annonces vagues qui laissent le sentiment d’un gros enfumage.

Pour rester sur le sujet, je trouve ironique que les petits soldats de Macron envoyés dimanche dernier dans les médias se sont amusés à affirmer que la mobilisation de la marche pour le climat était aussi forte que celle des gilets jaunes afin de décrédibiliser le mouvement.

C’est une réalité, la crise écologique est énorme et les gilets jaunes en ont bien conscience, contrairement aux affirmations de LREM, les gilets jaunes ne veulent pas empêcher d’avancer sur la question. Mais ils demandent juste à ce que le poids financier de la transition ne pèse pas uniquement sur les plus précaires et la classe moyenne.

Il aurait été si simple d’annoncer un début de taxation du kérosène ou la fin des exonérations des grandes entreprises les plus polluantes. Là encore aucun geste significatif. Pour rappel, selon le rapport de l’ONG Carbon Disclosure Project, plus de 70 % des émissions de gaz à effet de serre émaneraient de seulement 100 entreprises. Dans les 100, on retrouve Total SA qui pèse tout de même 1 % des émissions mondiales.
https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/100-entreprises-responsables-de-plus-de-70-des-emissions-mondiales-de-carbone_114773

N°5 : l’ISF

Macron a maintenu son cap concernant la suppression de l’impôt sur la fortune et la bande LREM a bien fait attention de marteler dans les média que l’efficacité de cette suppression sera évaluée. Alors c’est pas vraiment un bobard, mais j’y vois une sacrée entourloupe, devinez par qui ça va être évalué,… Bercy !

Vous savez, ce lieu où le pantouflage règne en maître et où la Cours des comptes mets régulièrement à l’index des problèmes de fonctionnement ainsi que des salaires de fonctionnaires trop élevés,… Vous savez cet endroit où Emmanuel Macron a travaillé avant de partir chez Rothschild & Co,… C’est eux qui vont contrôler l’efficacité de la mesure,…

 https://www.lemonde.fr/politique/article/2017/12/20/les-hauts-fonctionnaires-des-finances-publiques-trop-payes-selon-la-cour-des-comptes_5232491_823448.html
https://www.pantouflewatch.org/

N°6 Les GAFAM

La tentative européenne de taxation des GAFAM ayant échoué, tentative portée par LREM au seins de l’U.E., Bruno le Maire s’est empressé d’annoncer qu’il y aurait une mesure prise sur le territoire français dès 2019.

« Nous le ferons dès 2019 au niveau national, nous taxerons les géants du numérique si les Etats européens ne prennent pas leurs responsabilités et n’imposent pas – ce qui me paraîtrait préférable – une taxation des géants du numérique »

Bruno Le Maire 6/12/2018 sur France 2

La ficelle est tellement grosse que même Google s’est empressé de confirmer qu’il paiera bien cette taxe sur le chiffre d’affaire. Pourquoi ? Car tout simplement, Google ne déclare quasiment rien en France. 325 millions d’euros de CA déclaré sur le dernier exercice en France, alors que le Syndicat des régies internet l’estime à 2 milliards uniquement sur la publicité en France et ceci ne prends pas en compte les autres sources de revenus ( Applications android, services vendus aux particuliers et entreprises, …) de Google. Autant vous dire que cette annonce est loin de faire trembler les GAFAM !

 https://www.lopinion.fr/edition/economie/google-se-dit-pret-a-payer-taxe-francaise-gafa-171893
https://www.latribune.fr/technos-medias/internet/pourquoi-bruno-le-maire-recule-sur-la-taxe-gafa-796670.html

N°7 Ford

Encore Bruno Le Maire, qui là, nous a livré une représentation digne des plus grandes pièces de théâtre cette semaine à l’Assemblée nationale. “Je suis révolté ! Je suis écœuré !” qu’il a dit concernant la décision de Ford de rayer de la carte le site industriel de Blanquefort alors qu’il “tentait” de le sauver. Hey gros à la prochaine marée noire ou autre problème du genre, tu nous feras la même pour Total ?
Le gars, il fait des milliards de cadeaux à des multinationales totalement hors de contrôle et s’étonne, non sans une pointe d’angélisme, que celles-ci lui chient à la gueule après. À moins que cette tirade ministérielle ai juste été calculée pour adoucir l’échec de Bruno le Maire dans les grands médias, …

FranceInfo => Ford : Bruno Le Maire dénonce une trahison
Capital => Bruno Le Maire se dit “écœuré” par Ford
Figaro => Bruno Le Maire: «Révolté »et «écœuré» par l’attitude de Ford
BFMTV = > “Ford a trahi les salariés”, la réaction de Bruno Le Maire à la décision de Ford

Une conclusion?

Vu la méthode de cette semaine, on peut dire qu’il joue la montre en espérant un essoufflement des mouvements sociaux sur la période de noël. Mais il est clair que non, Macron n’a rien compris, il cherche juste à continuer de passer en force et il faut au moins lui reconnaître qu’il est plutôt fort pour faire prendre des vessies pour des lanternes aux français.

La question maintenant, c’est plutôt de savoir s’il a conscience qu’un jour à force de tirer, la corde va lui péter au visage, ou est-il juste fou ? 

Sur le même sujet, la chaîne OsonsCauser a fait un énorme boulot surtout sur la partie de la fourberie fiscale, à découvrir ici :

Comme toujours, n’hésitez pas commentez, argumentez, opposez et partagez !

2 réponses sur “Macron et ses fourberies de la semaine”

  1. 99,9 percent de la politique est “gagner de temps” pour “rien faire ou encore abuser plus sociale et environnementale”. Pas scientifiquement prouvé mais nous pouvons le voir en ouvrant les yeux. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *