Les débuts de la crise du COVID-19

Avant de continuer à analyser l’ampleur de la crise que nous traversons en grande partie à cause de l’hyper-centre, je tiens tout d’abord à parler des Français, ces prolos & cette classe moyenne qui payent à causes des délires fumants de nos élites.

Le petit peuple transformé en chair à canon

Auxiliaire de vie sociale, infirmières, ambulanciers, caissières, égoutiers, facteurs & livreurs, employés Amazon, les ouvriers du bâtiments et beaucoup d’autres sont envoyés en première ligne, au front, sans aucune protection contre ce virus. La réponse du gouvernement, il faut aller au travail pour ne pas déstabiliser l’économie, les patrons vous donneront 1000 € de prime. Comme si l’argent pouvait être la seule réponse, l’hyper-centre n’a que ce mot à la bouche. Auront-ils seulement “la chance” de toucher cet argent ? Certains seront morts avant même le versement de celle-ci ! Au Pays Basque Espagnol, jeudi 19 mars une première infirmière est tombée au front. Aujourd’hui un premier médecin Français est décédé​1​ du COVID-19. Combien seront-ils en France pendant que nos énarques nous dictent une conduite mortifère, pendant que nos cadres sont au chaud à la maison en télétravail ? Ce sont ceux qui se battent pour notre pays, qui vont mourir en premier, pendant que nos inutiles dirigeants, pendant que la bourgeoisie nous donnent des leçons de morale.

Ceux qui travaillent actuellement, sans protection, sans masque, qui mettent leur vie en danger, c’est eux que je veux remercier, c’est grâce à eux qu’une bonne partie de la France va survivre.

Une question écosystémique

Tout d’abord, oui, la crise du COVID-19 est grave, mais il est nécessaire de ne pas sur-jouer le côté exceptionnel de celle-ci. D’après les scientifiques, nous devrions connaître de plus en plus d’épidémies et autres fléaux à cause de notre folie à ne pas nous soucier de notre environnement. Nous n’allons pas dans le mur, ça fait déjà un moment que l’on l’a pris de face. La 6° extinction massive a déjà commencé depuis un moment, 80 % des insectes européens ont disparu en trente ans, plus de 60 % des animaux sauvages ont disparu dans le monde et l’homme empiète sur leur territoire, le réchauffement climatique n’est plus une théorie.

De plus il faut relativiser les chiffres des morts du COVID-19. Dans le monde, chaque année, environ 9 millions de personnes meurent de malnutrition, 9 millions meurent de la pollution de l’air, 7.2 millions meurent du tabagisme, 3.5 millions meurent de maladies respiratoires, 2.5 millions de maladies diarrhéiques, 1.8 millions du Sida, … L’heure est grave, mais nous devons regarder le problème dans son ensemble.

Avez-vous entendu parler de l’invasion de criquets pèlerins qui sévit actuellement au Moyen-Orient et qui remonte vers l’Afrique ? Fin 2019, grâce à un cyclone non saisonnier lié au réchauffement climatique, leur période de reproduction s’est allongée, le résultat, selon l’ONU, 25 millions de personnes n’auront pas à manger cette année dans cette zone. Et s’ils s’arrêtent en Afrique ! Car le nuage est en train de remonter et au moment où j’écris, il commence à arriver au niveau de l’Algérie. Et après une famine, arrive souvent une nouvelle épidémie,… JDCJDR

Nous devons intégralement repenser nos modes de vies afin qu’ils intègrent comme variable majeure notre environnement.

Agnès Buzyn

Le journal le Monde a essayé de voler au secours d’Agnès Buzyn ce 17 mars en lui accordant une page entière intitulée “Le chemin de croix d’Agnès Buzyn”​2​. Un tas de fadaises et de jérémiades à la sauce “Je me demande ce que je vais faire de ma vie.”, “Je n’ai plus de boulot.”, “que restera-t-il de sa réputation?” Pauvre petite fille riche comme dit Michel Onfray sur son blog !

Caricature même de l’hyper-centre, vu son curriculum je suis certain qu’elle trouvera de quoi pantoufler dans le privé, mais il faut en plus qu’elle vienne pleurnicher dans les colonnes du journal le Monde.

Tellement ego-centrée, elle se rend même pas compte de ce qu’elle lâche, une bombe d’ampleur nationale ! Elle y affirme que dès fin décembre, elle savait comment allait se propager l’épidémie, qu’elle avait prévenue début janvier Macron et Edouard Philippe. Alors qu’en public, le 20 janvier elle mentait en affirmant que “le risque d’importation depuis Wuhan est quasi nul”. Le 23 janvier en tant que ministre de la Santé pour nous préparer au COVID-19, elle se contentait de mettre des affiches dans les aéroports et de lancer une hot-line spéciale coronavirus ! Pire, je tiens à rappeler aussi que cette idiote criminelle notoire a envoyé le maigre stock stratégique restant de masques FFP2 en Chine ! Les 17 tonnes de matériel qui nous restaient dans nos stocks stratégiques. Alors qu’il aurait fallut dès janvier recommencer à constituer un stock d’ampleur nationale.

Elle y affirme aussi qu’elle savait que les élections n’auraient pas lieu, alors qu’elle est allée jusqu’à se présenter aux municipales parisiennes en affirmant le 24 février qu”Anne Hidalgo n’a pas préparé Paris à l’arrivée du coronavirus”. Cherchez l’erreur ! Rappelez-vous mon portrait-robot sur l’hyper-centre, sur la partie du profil psychologique… L’ego, les mensonges, tout ça, tout ça !

Donc si on résume, pour sa petite personne, pour flatter son ego, cette femme confesse publiquement un mensonge d’état qui va coûter la vie à des milliers de Français. Alors qu’avec la Jurisprudence Chevènement,la buse avait toute latitude pour alerter les Français sur la catastrophe à venir – tout comme Taubira l’utilisa plus récemment pour quitter le gouvernement Hollande -.

Philippe Juvin, un autre type bien dans l’hyper-centre

Pas très connus du grand public, mais il faut que je vous raconte ! Ce type fait partie de la bande hyper-centre, du côté LR bien que jamais ce ne soit mentionné. On le voit actuellement écumer les plateaux télés pour tirer à boulets rouges sur le gouvernement actuel en tant que chef du service des urgences de l’hôpital Georges Pompidou. “Il y avait un milliard de masques disponibles il y a 10 ans. Il n’y en a quasiment plus. Comment en sommes-nous arrivés là ?” qu’il nous dit. Je tiens à rappeler que cette baisse du stock à laquelle il fait allusion a été décidée par Xavier Bertrand sous Sarkozy, alors que ce même monsieur Juvin était… Roulement de tambours, conseiller du président ! Oui oui, le gars qui conseillait Sarkozy sur le démantèlement du système de santé français ose venir pleurer aujourd’hui sur les plateaux TV, sans honte ! Et aucun journaliste ne relève ! Quand je vous dis d’éteindre ces journaux TV et chaînes d’infos de merde !

Macron

Donc, maintenant que nous savons que notre président était au courant depuis début janvier, au lieu de préparer les Français pour les mois à venir, monsieur préférait aller provoquer les Gilets Jaunes en allant au théâtre le 18 janvier.
En février monsieur nous occupait avec la réforme des retraites alors qu’il savait très bien que cela n’avait aucun sens !
Jusqu’au 6 mars, cette fois-ci déclaration depuis le théâtre Antoine : “La vie continue, il n’y a aucune raison, mis à part pour les populations fragilisées, de modifier nos habitudes de sorties”. Pour rester dans le registre théâtral, mais quel bouffon !

Je sais, je donne l’impression de voir le mal partout, on pourrait essayer de se dire qu’il était peut-être juste dans une phase de déni de la réalité, n’arrivant pas à voir la crise tellement elle est violente. On pourrait imaginer qu’il n’était pas préparé à un tel choc. Mais dans ce cas-là, pourquoi au début de son mandat avec son comparse E.Philippe et Nicolas Hulot, ils écumaient les plateaux en parlant d’effondrement, de Pablo Servigne et systématiquement de l’ouvrage “Effondrement” de Jared Diamond ? Dans tous les cas, ils restent des menteurs. Soit ils n’ont jamais lu aucun de ces ouvrages pourtant si importants, soit ils nous mènent en bateau droit vers la falaise en sachant qu’ils quitteront le navire au bon moment, pour eux. Choisissez !

La question doit être posée, pourquoi avoir attendu plus de deux longs mois pour alerter les Français ? Fallait-il que Macron attende le GO de ses petits copains du CAC40 pour qu’ils aient le temps de planquer leur fric avant le krach boursier ? Autre chose ?

J’ai qu’un mot qui résonne dans ma tête : TRAÎTRE à la nation, TRAÎTRE, TRAÎTRE, TRAÎTRE !!!

Leur excuse bidon servit aux médias par la menteuse invétérée Sibeth Ndiaye , “on a pas voulu annuler les élections, car on nous aurait accusés de modifier le calendrier électoral”. WTF ? C***e, on n’a pas oublié le tripatouillage de la circulaire Castaner qui visait à faire disparaître les couleurs politiques des zones rurales pour améliorer vos scores. Nouveau mensonge de ces derniers jours, “les Français n’ont pas besoin de masque, d’ailleurs moi-même en tant que ministre, je ne sais pas m’en servir”. WTF ? C***e, tu nous prends pour qui ? Plus vous mentez, plus vous vous enfoncez !

Ce 16 mars, il s’est exprimé dans une allocution télévisée utilisant à plusieurs reprises les mots « Nous sommes en guerre » faisant référence au discours de Clemenceau de 1914 allant jusqu’à évoquer “que dès demain les taxis et les hôtels pourront être mobilisés à leur profit” faisant là référence aux taxis de la Marne réquisitionnés par l’armée française lors de la première bataille. Vu ses choix catastrophiques pour la vie des Français, je le trouve plus comparable à Albert Lebrun, dernier président responsable de la débâcle du début de la Seconde Guerre mondiale, qu’à Clemenceau. Sacrés communicants ! D’ailleurs quitte à faire référence à la réquisition des taxis, tu attends quoi Manu pour fermer les lignes de bus et de trains extrêmement dangereuses et pour réquisitionner justement les taxis pour les travailleurs utiles à la nation ?

Le résultat, on le connaît, les Français tardent à appliquer le confinement, perdus dans des injonctions totalement contradictoires (confinement VS aller voter) et ça va coûter cher en vies humaines ! Rien de très étonnant vu les messages contradictoires et la désinformation qui ont eu lieu ces derniers mois.

Plus que jamais, l’hyper-centre dont ces gens là, ont le sang des Français sur les mains ! Certains mériteraient la cours pénale internationale ou un tribunal populaire tout dépendra des choix des Français ! Mais en temps voulu, il faudra, pour reconstruire la France.

La loi “urgence coronavirus”

Dans le discours du 16 mars 2020 de Macron, beaucoup de Français se sont fait berner par deux de ses dernières phrases : “Beaucoup de choses que nous pensions impossibles adviennent. Ne nous laissons pas impressionner, agissons avec force, mais retenons cela, le jour d’après, quand nous aurons gagné, ce ne sera pas un retour aux jours d’avant.”. En témoigne les commentaires sur les réseaux sociaux ainsi que le sondage Harris Interactive-Epoka du 20 mars où Macron obtient la confiance de 51 % des Français. Mais le soufflé est en train de retomber aussi sec et vu leur degré d’incompétence, ce n’est pas fini.

Quand c’est flou, il y a un loup ! Son annonce d’abandonner sur la réforme des retraites alors qu’il a tant lutté pour l’imposer sonnait pourtant faux selon moi. Finalement, ses intentions commencent à se révéler peu de temps après et l’on comprend maintenant pourquoi il a si vite abandonné la réforme.

Son objectif, apparaît dans la loi “urgence coronavirus” passé jeudi au Sénat, n’est ni plus ni moins qu’un début de grand retour en arrière ! Les LREM, adoubés par la majorité de la droite sont déjà revenus dans un premier volet sur les droits aux congés payés, et les 35 heures. Des mesures sans aucune limite de temps ou d’objectifs atteignables clairs. Qui plus est, ce texte prévoit l’instauration d’un état d’urgence sanitaire en cas de catastrophe, qui autorise le gouvernement à adopter par ordonnance ce qu’il désire, “pour soutenir les entreprises” dans un délai de trois mois à compter de la publication de la loi.

Vous voyez plus clair maintenant dans le discours de Macron à propos de qui “ne sera pas un retour aux jours d’avant” ? Je ne demande qu’à me tromper, mais quand on connaît le vice de ces gens-là, je ne serais nullement surpris que d’ici la fin des 3 mois disparaissent définitivement tout ou partie des acquis sociaux comme : le chômage, la sécurité sociale ou la retraite pour les plus jeunes.

Le temps nous dira, pourvu que je me trompe.

Lire la suite : Et maintenant que fait-on ?

  1. 1.
    Coronavirus : le ministre de la Santé annonce le décès d’un médecin hospitalier. MidiLibre. https://www.midilibre.fr/2020/03/22/coronavirus-le-ministre-de-la-sante-annonce-le-deces-dun-medecin-hospitalier,8813528.php.
  2. 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *