L’hyper-centre, la fin d’un monde

Après le moment des gilets jaunes, nous vivons actuellement un second temps fort du quinquennat Macron. Avec cette réforme des retraites et l’enchaînement de la crise du covid-19 , l’incompétence et les mensonges n’ont jamais été aussi flagrants depuis bien longtemps. Le problème, nous n’avons plus le temps pour ces pitreries !

Plusieurs mois sans écrire sur ce blog, plusieurs mois pourtant où je commençais, mais avant même de finir, une nouvelle controverse naissait. Toutes ces polémiques, cristalisées par les médias, n’étaient autres que des diversions (de l’affaire Ghosn, Mila, à la bite à Griveaux). Focaliser l’attention du Français sur des trucs sans importance réelle pour le peuple français pendant qu’un nouveau hold-up se préparait, la réforme des retraites, et la dissimulation d’une crise sanitaire d’ampleur mondiale.

Plusieurs mois aussi, où j’ai déprimé, littéralement, voyant cette lente déroute de la France et de ses “élites” alors que les enjeux du moment sont extrêmement graves (effondrement du système médical & social, climat, migrations, dépendance alimentaire, perte de biodiversité, …).
J’ai voulu espérer, encore une dernière fois, encourager aussi un certain sursaut républicain jusqu’à la réforme des retraites, pensant que celle-ci pouvait être la goutte d’eau pour certains de nos politiques qui pourraient s’en sortir éveillés et grandis. Candide ! Me direz vous …

Nous avons été nombreux à essayer de les sensibiliser aux questions sociétales & écologiques légitimement soulevées récemment par les Gilet Jaunes. Nous étions nombreux aussi, sensibilisés à la collapsologie et aux enjeux écologiques à interpeller nos politiques sur les risques à continuer de telles politiques.

Rencontres et discussions avec des politiques, interpellations par des Tweets, mails, blog, envoi de courriers, envoi de rapports du GIEC, envoi de livres sur la collapsologie, manifestations massives… Pourtant je n’ai constaté aucun changement significatif chez la plupart de ces politiques, tous bords confondus.

Des mois, des années à essayer de sensibiliser, à tirer la sonnette d’alarme sur les crises à venir qui me résonnent dans ma tête comme un échec.

Ayant eu l’occasion de passer deux ans au contact de l’Assemblée nationale en tant que collaborateur parlementaire jusqu’à fin 2017, j’ai voulu essayer de comprendre cette imperméabilité dont font preuve nos élites face à de telles évidences scientifiques.

Je développerai ici un début de concept “d’hyper-centre” qui me permet de désigner ces politiques, ces élites réfractaires à de vrais changements, et pourquoi nous ne pouvons plus rien attendre de leur part pour le moment. La gauche se focalise beaucoup trop à mon sens sur l’unique enjeu de la mondialisation qui serait à l’origine de tous nos malheurs. Vous verrez, en France, nous avons un autre problème, bien plus important avec l’hyper-centre qui concentre une élite en déclin et hélas, pas prête à se relever!

Pour ceux qui ne m’ont jamais lu ici, je ne suis pas issu de Sciences Po ou de l’ENA, n’attendez pas de moi une position de sachant. Je suis juste qu’un gars qui s’intéresse de très près à ces choses-là et qui apprend au grès de ses lectures, de ses rencontres, de ses partages. Juste un gars de cette génération Internet qui pioche ici et là des savoirs dans cette vaste bibliothèque. Un gars qui voit un bordel sans nom arriver, que le COVID-19 n’est que le début. Un gars qui pense au récit de de Gaulle, lui qui voyait les Allemands arriver et essayait en vain de prévenir l’Assemblée nationale. Non, je n’ose point me comparer à Charles de Gaulle, je vous dis seulement que je pense à ce qu’il a vécu, combien je comprends sa frustration, combien nous sommes nombreux à la comprendre. Je n’écris ici que pour éprouver mes pensées du moment, confronter, panser, afin de mieux avancer.

J’espère toujours et encore me tromper, n’hésitez pas à intervenir sur les billets de ce pamphlet, je ne suis pas à l’abri d’une erreur, tout comme vos interventions peuvent aussi enrichir mon propos.

J’évoque à plusieurs reprise Emmanuel Todd et son ouvrage “Les luttes de classes en France au XXIE siècle”. Ce livre, et quelques autres, je dois l’avouer m’ont redonné un peu d’espoir, voir que certains intellectuels de leur rang constatent tout du moins en partie les mêmes maux est quelque chose de plutôt revigorant.

Lire la suite : Portrait-robot : l’hyper-centre c’est quoi ?

Mon texte étant assez long, je l’ai découpé en plusieurs chapitres dont voici le sommaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *