Gilets jaunes : République qui en porte que le nom

Voilà 3 jours que j’ai décidé d’aller à la rencontre des gilets jaunes, que je vous ai aussi enjoint d’en faire de même, pour les comprendre, pour les convaincre de l’urgence écologique pour les soutenir face à l’arrogance de la bien-pensance intellectuelle qui règne dans les médias. Dimanche, six heures du mat, me voilà à coucher mon récit, celui d’une France des lumières éteintes, d’une France qui s’assure le pire des destins.

Continuer la lecture de « Gilets jaunes : République qui en porte que le nom »